Lapeyre Logistique : engagés vers un transport décarboné

À l’heure où les effets du réchauffement climatique se font de plus en plus sentir, le secteur du transport routier est régulièrement montré du doigt. Principal émetteur de gaz à effets de serre en France, celui-ci doit évoluer en adaptant ses pratiques. Chez Lapeyre Logistique, nous sommes conscients des multiples enjeux liés au réchauffement climatique et nous sommes engagés dans une démarche RSE forte. Aussi, nous avons décidé d’agir sans attendre pour évoluer vers un transport décarboné.

18 juin 2024

Décarbonation des transports : un enjeu majeur

Service de transportLe transport routier est le principal émetteur de gaz à effets de serre en France. Le CO2 est le principal GES émis par ce secteur. Ses effets sur le réchauffement climatique ne sont plus à démontrer.

En 2020, les transports représentaient à eux seuls 28,7 % des émissions de gaz à effet de serre dans notre pays. Si les véhicules particuliers sont les premiers responsables de cette pollution, le transport de marchandises par camions n’est pas en reste.

En effet, les poids lourds et les utilitaires professionnels étaient responsables de 40 % des émissions de GES en 2020.

La décarbonation des transports est ainsi un axe de travail majeur pour permettre d’atteindre l’objectif de neutralité carbone que la France s’est fixé à l’horizon 2050. Au-delà de cette échéance, la décarbonation du transport routier répond aussi à de multiples enjeux.

En effet, les experts du GIEC estiment que si rien n’est fait pour réduire les émissions de CO2, la température de la planète pourrait s’élever de 3,2 à 5,4 degrés d’ici à l’an 2100. Une telle hausse de la température du globe aurait de nombreuses répercussions sur le climat, avec une multiplication et une intensification des évènements climatiques tels que les sécheresses, inondations, ouragans, etc.

À ces enjeux climatiques sont directement liés des enjeux de santé humaine, mais aussi économiques. En effet, les bouleversements des climats auraient de nombreux impacts sur les écosystèmes et l’environnement, avec des effets sur la santé humaine. La hausse du niveau des mers et les catastrophes climatiques pourraient perturber gravement les activités économiques et agricoles dans certaines zones, avec tout ce que cela implique sur la société.

Agir vite pour réduire les émissions de gaz à effet de serre devient donc une priorité. Chez Lapeyre Logistique, nous l’avons déjà intégré depuis quelques années et nous faisons des efforts pour que le transport de marchandise alimentaire soit le moins polluant possible.

Lapeyre Logistique : une stratégie ambitieuse pour un transport décarboné

Lapeyre Logistique a mis en œuvre une stratégie ambitieuse pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. En effet, en tant que transporteur routier dont la flotte de camions sillonne les routes d’Île-de-France au quotidien, nous sommes conscients de la nécessité de réduire l’impact environnemental de notre activité. Nous avons donc déployé un certain nombre de mesures pour réduire notre impact et démontrer qu’une logistique alimentaire plus verte est possible.

Optimisation des itinéraires et des chargements

Transport de produits secsTout d’abord, pour émettre moins de gaz à effets de serre, il faut éviter les déplacements inutiles. Nous avions pour cela un formidable levier d’action à notre disposition par le biais de l’optimisation des tournées et des chargements.

Ainsi, nous avons opté pour des véhicules tri-températures permettant de livrer trois types de produits en un seul voyage : produits secs, produits frais et produits surgelés. Ainsi, nous avons réduit de façon significative le nombre d’allers-retours à nos entrepôts pour desservir une même zone géographique.

Nos chargements sont optimisés pour n’effectuer qu’une seule tournée quotidienne sur un secteur donné, avec le véhicule adapté. Ainsi, nous réduisons le nombre de kilomètres parcourus et de ce fait, nos émissions de gaz à effet de serre.

Renouvellement de la flotte avec des véhicules plus propres

Bien sûr, un transport décarboné ne peut s’envisager sans l’évolution du parc de véhicules. Aussi, nous avons investi dans des véhicules plus propres, en abandonnant les motorisations diesel traditionnelles.

Ainsi, la moitié de notre flotte roule au GNC, ou gaz naturel comprimé, un carburant plus propre qui émet 25 % de gaz à effets de serre en moins. Nous avons également investi dans des véhicules électriques et dans des solutions alternatives.

Modalités de transport alternatives

Pour marquer notre engagement dans un transport décarboné et nous adapter aux besoins de nos clients, nous avons développé des modes de transport alternatifs pour la livraison du dernier kilomètre. Ainsi, nous avons mis en place une flotte de vélos cargos pour le transport frigorifique au cœur de l’agglomération parisienne.

En constant développement, elle représente déjà 15 % de nos livraisons et une belle part d’émissions de gaz à effets de serre en moins !

Investissement dans des solutions innovantes

Vélo cargo frigorifiquePour soutenir notre démarche de décarbonation de notre activité, nous nous appuyons sur l’innovation. Nous sommes en permanence à l’affût et en recherche de solutions nouvelles, moins polluantes, qui correspondent à nos besoins et à ceux de nos clients.

C’est ainsi que nous nous sommes tournés vers le GNC, ou gaz naturel comprimé, qui est un carburant plus propre et plus vertueux. Les collectivités ont été les premières à l’adopter pour leurs véhicules de transport en commun.

Nous leur avons emboîté le pas pour développer une logistique verte en équipant 50 % de notre flotte de ce type de motorisation.

Bien sûr, nous savons aussi que l’avenir du transport est dans le véhicule électrique. Nous avons déjà une partie de notre parc qui fonctionne à l’électrique. Nous avons mis en place une solution de cyclologistique pour remplacer les utilitaires par des vélos cargos pour la livraison en milieu urbain dense. Ils sont plus agiles, plus silencieux et nettement moins polluants.

Les bénéfices d’une logistique décarbonée

Transport routier décarbonnéLe transport décarboné ne doit pas être vu par les entreprises de logistique comme une contrainte, mais bel et bien comme un avantage. En effet, pour une entreprise, tenir compte des enjeux environnementaux, économiques et sociétaux liés au réchauffement climatique en adoptant des pratiques plus vertueuses est un réel atout.

Cet engagement, qui contribue à un monde meilleur et une société meilleure pour tous, est largement reconnu par les partenaires et les clients. S’engager dans une logistique plus verte en optant pour un transport décarboné revient donc à entrer dans un cercle vertueux, favorable au développement de l’entreprise.

Chez Lapeyre Logistique, nous avons fait ce choix et nous le revendiquons. Nous sommes convaincus que le développement des entreprises d’aujourd’hui doit s’accompagner d’une politique RSE transport routier forte. C’est ce que nous avons mis en place au sein de la nôtre, où nous favorisons le développement et le bien-être de nos collaborateurs et recherchons sans cesse à réduire l’impact de nos activités sur l’environnement.

Retour aux actualités